Open/Close Menu Alain Daniélou Site officiel
Traductions disponibles :

Poèmes chantés - Rabindranath TagoreISBN : 2-87623-147-6

Présentés, traduits et adaptés par Alain Daniélou,
Préface de Georgette David, Editions Michel de Maule, Paris, Janvier 2005.

Edition trilingue: français, anglais, bengali.

Tagore, qui considérait Daniélou comme un ami proche, l’invita plusieurs fois à venir séjourner dans son école de Shantiniketan et lui proposa de devenir directeur de la section musicale. C’est à la demande du poète que Daniélou, reprenant les compositions de Tagore en bengali, les a traduites en français et en anglais et a composé la partition pour voix et piano.

Rabindranath Tagore disait souvent que ses chansons survivraient au Bengale longtemps après que son nom et ses écrits seraient oubliés. Il est difficile de croire que l’œuvre littéraire du grand poète bengali pourrait l’être un jour. Car si ses livres sont considérés comme des  » classiques « , c’est-à-dire comme appartenant au passé, ses mélodies, chantées par tous dans toutes les régions du Bengale, restent d’une actualité toujours présente. Au cours du XIXe siècle, la musique classique indienne avait développé au Bengale des techniques extrêmement raffinées qui nécessitaient des exécutants très spécialisés et des audiences d’amateurs éclairés. Tagore inventa un nouveau langage musical qui, tout en conservant les traits essentiels de la musique savante de l’Inde, sut mettre son rare pouvoir d’expression à la portée de tous. Tagore était toujours profondément ému par le spectacle de la vie ; ses chansons, par leurs mélodies simples et vigoureuses, ont donné une voix, une expression aux sentiments de millions de femmes et d’hommes de sa patrie. On entend encore ces chants partout : dans les riches maisons des villes, dans les rizières isolées, sur les rivières ou dans les cabanes de pêcheurs, dans les ruelles des villages comme dans les amphithéâtres des universités.
Leur vibrant message ne connaît pas les différences de religion, de race, de caste ou d’âge. En quelques années, la musique de Tagore a conquis tout le Bengale et rythme de ses chants la vie quotidienne. Aujourd’hui, l’Inde hindoue et le Bangla Desh musulman ont chacun choisi une mélodie Tagore comme hymne national.