Open/Close Menu Alain Daniélou Site officiel

l-erotisme-diviniseISBN : 2-268-04392-4

Buchet-Chastel, Paris 1962.
Mille exemplaires numérotés réservés aux sociétaires du cercle du Livre Précieux.
Seconde édition complétée (texte et illustrations) et rééditée sous le titre La Sculpture Erotique Hindoue en 1973.

Réédité en association avec l’ouvrage le Temple Hindou en 2002 aux Editions du Rocher, Paris.
Photographies de Raymond Burnier.

Religion, Sexualité, Mystique. Avec son don de réduire à quelques formules très claires une matière complexe, Alain Daniélou a composé une initiation succinte mais complète au mysticisme hindou et à ses rapports avec l’érotisme.
Jacques de Ricaumont, Combat, Mars 1974

Alain Daniélou (1907-1994), neuf ans après sa mort n’a pas été oublié par les éditeurs, au moment où Paris et la France honoraient les écrivains de l’Inde venus jusqu’à nous.
Voici donc cette nouvelle édition de L’Erotisme Divinisé suivi du Temple hindou, Les Pierres charnelles du temps. Le premier texte d’Alain Daniélou, de 1962, porte sur la métaphysique de l’érotisme, tel qu’il est vécu et représenté dans l’art et la littérature sacrés de l’Inde. Il nous fait pénétrer au coeur de l’élément érotique en tant qu’il est l’un des plus puissants vecteurs de la pensée de l’hindouisme et de la pensée humaine.

Dans ses deux parties suivantes (qui datent de 1977), consacrées au temple hindou, le célèbre indianiste et musicologue nous emmène dans une pénétration à la fois architecturale et mystique des temples (shikara), des sanctuaires (garbha griha, la « demeure de l’embryon) et finalement des mandapas ou vestibules, étant entendu que le linga, le saints des saints de chaque temple, symbolise l’axe du monde, dont le réceptacle est l’arghya, la matrice du monde ou yoni (vagin). Puis Daniélou en vient à traiter des dieux, qui peuplent ces temples élevés à leur gloire et à leur amours.Au sommet de la pyramide divine trouvent Shiva et sa Shakti, son énergie féminine, Vishnou, l’omniprésent, et Brahmâ. Dans un dernier chapitre, Daniélou nous explique la valeur pédagogique en même temps que contagieuse de cet art érotique de l’hindouisme, dont l’une des caractéristiques est d’attirer (sans doute aux deux sens du terme) les fidèles et de leur enseigner la libération sexuelle comme premier stade vers la libération mystique.
Cette édition, accompagnée de superbes photographies dont celles en noir et blanc sont de Raymond Burnier et Alain Daniélou, nous permet de retrouver enfin l’un des grands textes de l’indianiste français sur l’ineffable intrication qui existe entre l’érotisme bien compris et de divin- en Inde, et sans doute dans toutes les mystiques.

Les Nouvelles de l’Inde, Février 2003.


© FIND Foundation

design: Takk.studio - development: Archipel Studios

error: Content is protected / Contenu protégé